Raiatea

Informations générales

  • Archipel de la Société :  Iles-Sous-le-Vent
  • Nombre d’habitants : 12 832
  • Superficie : 175 km²
  • Point culminant : Tefatoaiti (1 017 mètres)

Pourquoi choisir Raiatea ?

  • Démarrez une croisière depuis Raiatea vers les Iles-Sous-le-Vent, les conditions de navigation y sont optimales !

  • Géographiquement située au centre d’un triangle formé par les îles Hawaii, Ile de Paques et Nouvelle-Zélande, Raiatea est le berceau de la culture Polynésienne. Visitez le plus grand et le plus ancien lieu de culte sacré : le marae royal de Taputapuatea.

  • Une flore et une faune rares et preservées. Sur le mont Temehani pousse une plante dont la fleur est unique au monde : la tiare Apetahi.

Photos de Raiatea

Des profondeurs du Pacifique naquit Raiatea, la sacrée. Surplombant les océans du haut de ses 1 017m, le mont Tefatoaiti rompt l’horizon de son relief escarpé et contraste avec la plénitude ambiante lorsque le soleil frappe le ciel de ses rayons.

Non loin de là, sur le plateau du Temehani, se cache une petite merveille de la nature, un petit miracle comme il en existe peu. Au milieu de la verdure, à l’abri des feuillages, se cache le tiare Apetahi, une espèce endémique qui se refuse à pousser sur un autre site. Contrairement à sa consœur de Polynésie, celle-ci ne dispose que de cinq pétales en demi-corolle qui forment une main. Raffinée, délicate et à l’odeur enivrante, cette petite paume est l’emblème de l’île sacrée.

L’île de Raiatea :

Située à 210km au Nord-Ouest de Tahiti, Raiatea est la plus grande des îles Sous-le-Vent. Chère au cœur des Polynésiens, l’île revêt une certaine connotation magique. Ancien centre culturel et religieux de la Polynésie orientale, elle fait partie des incontournables des séjours insulaires.

Première île peuplée par les Polynésiens, Raiatea se revendique comme épicentre du flux migratoire à destination du triangle. Véritable berceau de la culture maohi, elle demeure le second pôle économique de Polynésie française.

Selon la légende, les prêtres entreprirent d’ériger un nouveau marae en veillant à faire respecter l’usage qui veut que nul ne parle ou ne se déplace durant la construction. Terehe, une descendante de la famille royale désobéit et alla se baigner à la rivière. Courroucés, les dieux réveillèrent une immense anguille des profondeurs qui avala la jeune fille. La bête, ayant du mal à digérer, s’agita et finit par dévorer le cœur de l’île, la scindant en deux entités distinctes. C’est ainsi que seraient nées Taha’a et Raiatea.

La géologie a par la suite prouvé que ces deux dernières ne formaient qu’une, il y a plusieurs millions d’années. Aujourd’hui, les deux îles partagent une histoire, un patrimoine et un lagon.

Les incontournables :

Les marae :

Témoignages incontestables de la grandeur passée du peuple maohi, les marae sont le principal héritage légué aux Polynésiens, ils attestent de l’importance jadis octroyée au spirituel. Célèbre à travers l’ensemble du Pacifique, le marae Taputapuatea est incontestablement le plus important d’entre eux. Originellement consacré au dieu Oro, il est aujourd’hui devenu un haut lieu de pèlerinage où viennent se recueillir les Polynésiens de l’ensemble du triangle. La tradition orale veut en effet que ce soit Raiatea qui fut le point de départ des migrations vers Hawaii, la Nouvelle-Zélande ou encore Rapa Nui. Chaque navigateur aurait emporté avec lui une pierre du marae afin d’en construire un nouveau une fois arrivé à destination. Ancien siège du pouvoir religieux et politique de la Polynésie, le site servait aux investitures et aux rencontres officielles, il est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La piscine d’eau de mer :

Autre spécificité de Raiatea : sa piscine d’eau salée. Si le lieu n’a rien d’extraordinaire, son histoire est quelque peu incongrue… A quelques centimètres du bord de mer, les autorités ont entrepris de construire une piscine municipale mais, suite à un défaut de fabrication, le mur s’est écroulé et la piscine est désormais pleinement ouverte sur l’océan. L’échelle et les infrastructures sont toujours sur place et les élèves y suivent toujours leurs cours de natation…

Le marché de Uturoa :

Bien qu’il ne soit pas aussi coloré et agité que celui de Papeete, son homologue n’en demeure pas moins un incontournable. Mélangez-vous à la population, humez le parfum des fleurs, contemplez ce festival de couleurs et repartez avec quelques spécialités locales.

Le relief montagneux :

Si Raiatea ne dispose pas de plages de sable blanc à perte de vue, elle peut néanmoins compter sur ses monts verdoyants et sa végétation luxuriante. Le cœur de l’île se prête à de superbes randonnées, des promenades à cheval ou en quad et des excursions en 4×4.
Accessible en environ 4h, le mont Temehani est probablement le plus réputé en ce qu’il offre un point de vue panoramique incomparable une fois arrivé au belvédère. Vos efforts se verront récompensés tout au long du parcours par des petites pauses aux trois cascades qui agrémentent le parcours.

Le mont Tapioi requière, quant à lui, un peu moins de pratique. Le chemin d’accès se trouve entre la gendarmerie et la poste de Uturoa et la randonnée peut se faire en un peu moins de 45min.

Les fermes perlières :

La « perle noire de Tahiti » est incontestablement le souvenir de prédilection des voyageurs du monde entier. Pour offrir ou vous faire plaisir, ce cadeau d’exception sera à l’image de votre voyage, inaltérable. Les perles fermières vous permettent non seulement de découvrir comment sont conçues ces petits bijoux de la nature mais également de faire quelques emplettes à moindre coût : montées ou vendues nues, les perles sont en effet détaxées contrairement à celles que l’on trouve dans les grandes boutiques de la capitale. Si vous souhaitez avoir un avant-goût, n’hésitez pas à consulter notre article sur les fermes perlières.

Quelles activités pratiquer ?

Faire du snorkeling :

Poissons, poissons, poissons… regardez-moi toute cette faune qui s’agite sous la surface de l’eau. Des grottes, des jardins de corail et des passent où évolue un univers parallèle au nôtre.

… ou de la plongée sous-marine :

Si vous êtes plus du genre à aller en profondeur des choses, des dizaines de site de plongée n’attendent que votre top départ. Au sein même du lagon, à 18m de fond, se trouve l’épave du trois mâts danois le «Nordby», qui a coulé en 1900.

Remonter le cours de la rivière :

Raiatea est la seule île de Polynésie à posséder une rivière navigable, la Faaroa. Bordée d’une végétation luxuriante et d’une nature prolifique, elle offre une balade agréable pour quiconque aspirerait à un peu de tranquillité. Et pour ceux qui préfèrent rester sur la terre ferme, il ne vous reste plus qu’à vagabonder dans le jardin botanique.

Lézarder au soleil :

Il faut bien l’admettre, Raiatea ne dispose pas véritablement de plages d’un sable blanc immaculé, c’est bien la seule chose qu’on puisse lui reprocher. En revanche, l’île a la chance de compter plusieurs motu publics au sein de son lagon. Ces petits îlots, disposés comme un collier de perle à fleur d’eau vous permettent de jouir d’un cadre paradisiaque à l’abri des regards. Ici, la nature prend le dessus, seuls les oiseaux et le clapotis des vagues viennent rompre le silence. Bien décidées à satisfaire les globetrotters, les autorités ont en outre choisi d’installer des infrastructures sur place dédiées à votre bien-être. Aussi, tables, douches et wc sont à votre disposition pour rendre la vie de Robinson plus agréable.

Glisser sur l’océan :

A présent que vous vous trouvez en Polynésie, il serait dommage de ne pas profiter des richesses naturelles qui s’offrent à vous. L’océan et le vent s’allient pour vous proposer des activités de qualité : surf, flysurf, kitesurf ou windsurf, toutes les options sont envisageables.

Et pour les plus pragmatiques et les moins téméraires, il reste toujours le kayak !

Faire une croisière en catamaran :

Haut lieu de plaisance, Raiatea jouit de conditions de navigation optimales. Son importante base nautique lui permet d’accueillir un grand nombre de voiliers, yachts et catamarans qui chaque année aiment à sillonner dans la baie et à naviguer entre les îles de Taha’a, Bora Bora et Huahine.

Du petit bateau de loisirs au yacht de prestige, nul doute que vous trouverez savate à votre pied…

Faire de la pêche en haute mer :

Que vous soyez un pêcheur du dimanche ou un véritable passionné de la discipline, nous proposons une session de pêche en haute mer hors du commun ! Hameçonnez quelques rares spécimens de Polynésie (pai’here, mahi mahi, haura, carangues et autres thazards), restez focalisés sur la cible mais n’en oubliez pas de contempler le décor…
Aguerri, le capitaine vous enseignera les techniques de pêche ancestrales, traditionnelles et modernes. Si vous pensiez que la pêche est un long fleuve tranquille, détrompez-vous ! Remontez votre prise à la force de vos bras et attrapez-la à pleines mains, sans oublier d’immortaliser le moment.

Où se loger ?

Aucun hôtel de renom ne s’est implanté, cependant l’île compte quelques lodges de charme classés 3 tiare. Bon compromis entre l’hôtel et la pension de famille, ce type d’établissement vous donne l’opportunité de rencontrer les habitants, découvrir un nouveau mode de vie, goûter à de petits plats maison tout en apprenant à connaître leurs hôtes. Bois flotté, cuisine raffinée, piscine, vue plongeante sur la baie ou style colonial, la prestation s’étend bien au-delà du confort et du sens de l’hospitalité.

Tama’a ! c’est l’heure de manger :

Une fois encore, vous n’aurez aucune difficulté à trouver une charmante petite table où vous rassasier. Le centre de Uturoa dispose de nombreux petits snacks qui combleront le plus gros des appétits et de plusieurs magasins de proximité où vous pourrez faire vos courses. Par ailleurs, les excursions à la journée incluent également un repas et une collation mais en ce qui concerne le dîner, nous vous recommandons de faire confiance à votre hôte et de réserver votre séjour en demi-pension.

Comment se déplacer ?

Ce n’est pas un petit atoll des Tuamotu, ce n’est pas non plus encore Tahiti ; pour faire le tour de Raiatea, il vous faut louer une voiture, un scooter ou encore un quad, le vélo semble un peu ambitieux pour effectuer les 99km qui vous séparent de l’arrivée… Si vous vous estimez naturellement chanceux, vous pouvez tenter le stop, les habitants sont réputés pour leur affabilité.

Comment s’y rendre ?

Tout d’abord, il vous faut prendre un avion pour Tahiti, ensuite, il vous suffit de réserver un vol Tahiti – Raiatea via la compagnie aérienne locale Air Tahiti. En seulement 45min, vous serez arrivé à destination, juste le temps de boire un jus de fruit dans les airs.

L’île est desservie quotidiennement par les airs et deux à trois fois par semaine par la mer. Il vous faudra cependant comptez douze heures avec cette alternative. Si vous avez le pied marin, l’Hawaiki Nui est cependant une solution tout à fait plaisante.

Le point météo :

A l’instar des autres îles de l’archipel de la Société, le climat se veut tropical et se divise en deux saisons : une saison chaude où les précipitations sont abondantes, de novembre à mars, et une saison relativement plus fraîche qui connait un ensoleillement quotidien, d’avril à octobre. Aussi, nous ne saurions que trop vous conseiller de privilégier un départ au cours de l’hiver austral, où les températures sont plus supportables, le climat moins humide et le beau temps est au rendez-vous.

Nos petits plus :

Jadis, l’île se nommait Havai’i Nui. Elle abrite la Faaroa, l’unique rivière navigable de Polynésie française.

Le tiare Apetahi est une fleur unique au monde qui ne pousse qu’au sommet du mont Temehani. En dépit des efforts de certains, la fleur n’a pu être introduite nulle part ailleurs et est aujourd’hui considérée comme une espèce en voie de disparition.

Avec ses 238 km², Raiatea est la quatrième plus grande île de Polynésie Française, après Tahiti, Nuku Hiva et Hiva Oa.

Hébergement à Raiatea

Découvrez notre offre d’hébergement sur l’île de Raiatea

Séjour à Raiatea

Découvrez tous nos séjours incluant l’île de Raiatea