Tikehau

Tikehau

Informations générales

  • Archipels : Tuamotu

  • Nombre d’habitants : 560

  • Superficie du lagon: 460 km²

Pourquoi choisir Tikehau?

  • Ses celèbres plages de sable rose et blanc
  • Ses sites incontournables de snorkeling et de plongée sous-marine

  • Ses grottes sous-marines épatantes pour les plongeurs expérimentés
  • La quiétude absolue de ses paysages

Photos de Tikehau

Tikehau, son parfum de vacances, ses rubans de sable rose et blanc s’étendant à perte de vue que bordent des eaux cristallines et que surplombe un soleil outrancier…
Souvent prisé pour son taux d’ensoleillement annuel, l’archipel des Tuamotu est composé de 76 atolls dont Fakarava, Mataiva, Rangiroa, Hao, Anaa, Ahe, Manihi ou encore Makemo.

L’île de Tikehau :

Sauvage, authentique, préservée, l’île de Tikehau est un véritable paradis perdu. Située dans la partie Ouest des Tuamotu, à 340km au Nord de Tahiti et accessible en 15min depuis Rangiroa, l’île entoure un lagon de 26km de diamètre. L’atoll que l’on connait aujourd’hui n’est en fait que la partie émergée de l’iceberg puisqu’il s’agit de l’excroissance corallienne du sommet d’un mont volcanique sous-marin formé il y a près de 65 millions d’années.

Calme, tranquille et paisible, l’île porte bien son nom. Selon la légende, un homme, Tii, se serait épris d’une femme, Hau, qui vivait sur l’île de Tahiti ; il l’enleva et la ramena sur son atoll et de cette union est né un enfant Tiehau, qui devint plus tard Tikehau : l’« aterrissage paisible ».
Contrairement aux îles des autres archipels, ici il n’y a pas véritablement de magasin, l’on vit de la pêche et de la cueillette. Les principales activités économiques sont le coprah, la pêche et le tourisme évidemment. Si vous désirez planifier votre séjour à Tikehau, suivez le guide !

Les incontournables de Tikehau :

La passe de Tuheiava :

Unique ouverture sur l’océan, la passe de Tuheiava est un incontournable de Tikehau. Connue des centres de plongée, elle abrite des dizaines d’espèces tels les thons, les requins gris ou à pointe noire, les barracudas, les raies manta et même quelques dauphins. Par ailleurs, la passe est également un spot de surf peu fréquenté, réservé aux surfeurs aguerris.

L’île aux Oiseaux :

Ornithologue amateur ? Le motu Puarua vous réserve quelques jolies surprises. Fous à pieds rouges, noddis bleus ou bruns, frégates ariel et sternes huppées y ont élu domicile.

L’île d’Eden :

Basé sur une ancienne ferme perlière, le site est quelque peu insolite. Il abrite une communauté religieuse qui vit presque en totale autarcie, recluse, loin de la civilisation. Grâce à un retour aux sources et l’emploi de matières organiques, ils ont réussi le pari risqué d’implanter un potager au beau milieu d’un îlot corallien au sol très peu fertile. Cerises, citrons verts, papayes, vanille, choux, herbes aromatiques poussent en abondance, aidés d’un compost naturel et d’un peu d’eau de pluie. Les habitants fabriquent également leur propre sel, disposent d’une porcherie, d’un poulailler et même de quelques ruches. Une visite enrichissante si vous avez la main verte !

Le village de Tuherahera :

Principal village de l’île, Tuherahera se situe près de l’aéroport et regroupe la quasi-totalité des quelques 560 habitants de l’île. On y trouve de jolies maisons colorées, l’école de Tikehau, l’infirmerie, la poste, la mairie ou encore un petit poste de police. En revanche, même si le village ne dispose que d’une seule épicerie et de quelques roulottes, pensez à prendre du liquide ! Ici, vous ne trouverez ni banque ni distributeur de billets… Charmant petit village pittoresque aux jardins de sable, Tuherahera est parsemé de fleurs, c’est un plaisir de s’y promener.

La cloche de Hina :

Situé sur le motu principal de Tikehau, la cloche de Hina est essentiellement constituée de « feo », du corail fossilisé qui surplombe un bassin d’eau claire. Un joli cadre pour vos séances photos…

Quelles activités pratiquer à Tikehau :

La première chose qu’il vous faut savoir, c’est qu’ici on vit au rythme de l’île. On se lève vers 6h au lever du soleil pour partir à l’exploration puis l’on rentre se reposer vers 17h, d’ailleurs la sieste est de mise.

La plongée sous-marine :

A l’image des autres atolls des Tuamotu, Tikehau dispose d’une biodiversité marine impressionnante. Alors qu’il voyageait en Polynésie, le commandant Cousteau en personne a dit de Tikehau qu’elle possédait le lagon le plus poissonneux du monde, de quoi attirer les amateurs de plongée des quatre coins du globe… On peut y observer quelques espèces endémiques, des carangues, des thons, des barracudas, des bénitiers fluorescents et surtout de splendides raies manta.

Une excursion lagon :

La richesse de Tikehau repose principalement sur son lagon et la diversité d’espèces qu’il abrite, il serait dommage de ne pas s’approcher d’un peu plus près… Enfilez palmes, masque et tuba et jetez-vous à l’eau pour une petite visite en snorkeling. Accostez sur un motu et profitez d’un délicieux repas local (à base de poisson vous vous en doutez bien…).

La pêche :

Vous vous sentez l’âme d’un marin d’eau douce? Empoignez votre canne à pêche et accrochez-vous à une « patate » de corail, c’est l’heure de nous montrer de quoi vous êtes capable ! Le lagon pullule de poissons en tous genres, il ne vous reste plus qu’à les attraper. Il y aura toujours quelqu’un pour vous aider à les évider et écailler le soir venu…

Visiter un parc à poissons :

Vous êtes partis bredouille ? Vous pouvez toujours vous approcher d’un peu plus près et observer les jolies couleurs des poissons du lagon. Le grand bleu vous effraie et vous n’êtes pas du genre à descendre en apnée ? Enfilez masque et tuba pour une promenade au milieu des requins pointes noires, vous en prendrez plein les yeux !

Faire du kayak :

Marre du trafic à vélo ? Embarquez pour une épopée en kayak et rendez-vous sur l’un des motu qui entoure Tikehau pour toujours plus de tranquillité…

Faire du surf :

Taie Fa’ahe’e ? Vous voulez surfer la mousse ? Il faudra passer votre tour… La passe de Tuheiava est réservée aux initiés, on y trouve un point break réputé.

Prendre un bain de soleil sur un hoa :

Vous souhaitez bronzer à l’abris des regards ? Pourquoi ne pas vous rendre su un hoa, un bras de mer reliant deux îlots qui sépare lagon et océan. Autrement, vous pouvez vous prélasser sur l’une des fameuses plages de sable rose.

Où se loger à Tikehau ?

L’île de Tikehau ne dispose que d’un hôtel de standing, disposé sur un motu. La plupart des voyageurs font le choix d’une pension de famille afin de se rapprocher de la population, de déguster de petits plats maison et d’en apprendre davantage sur le mode de vie des Paumotu.

Tama’a ! C’est l’heure de manger :

Deux options s’offrent à vous : soit vous êtes un excellent pêcheur et il ne vous reste plus qu’à préparer votre récolte du jour, soit il vous faut compter sur votre hôte pour vous préparer de bons petits plats. Les heures d’ouverture des snacks étant aléatoires, il est préférable de réserver une excursion à la journée incluant le repas du midi si vous n’avez pas opté pour un séjour en pension complète.

Comment se déplacer ?

A pied ! La plupart des habitations étant regroupées sur plusieurs petits villages, il est agréable de déambuler dans les deux rues principales qui longent l’atoll. Si vous désirez vous aventurer un peu plus loin, vous pouvez toujours emprunter un vélo au sein de votre pension de famille, peut-être croiserez-vous une voiture ou deux sur votre route…

Comment accéder à Tikehau ?

En premier lieu, il vous faudra vous rendre sur l’île de Tahiti, inéluctablement. Ensuite, il vous suffit de réserver un vol Tahiti – Tikehau via la compagnie aérienne locale Air Tahiti. 1h de vol, pile le temps de récupérer un peu avant de partir à l’exploration.

Le point météo :

L’archipel des Tuamotu, les Tuam’s comme on aime à les appeler ici, bénéficient d’un ensoleillement quasi perpétuel. C’est là la particularité de l’atoll, sa surface étant plane, les nuages ne disposent d’aucun relief montagneux auquel s’accrocher. De fait, bien que les précipitations soient plus importantes au cours de la saison des pluies (de novembre à avril), elles se ressentent bien moins que dans les autres archipels. Si vous souhaitez visiter l’atoll dans des conditions optimales, préférez partir au cours de l’hiver austral, entre ami et octobre : les températures sont légèrement moins élevées (entre 23 et 30 degrés) et le soleil est au rendez-vous.

Nos petits plus :

Tikehau fut découverte en 1816 par Otto von Kotzebue, un navigateur russe. Auparavant, elle se nommait « Oropa ».
Vous avez pratiqué le tahitien au cours de votre séjour ? Dommage, ici on parle le Paumotu !
Les fermes perlières de l’île ont toutes fermé sur l’atoll en raison d’un manque de rendement, les conditions n’étant pas réunies pour favoriser la croissance des huîtres.

Hébergement à Tikehau

Découvrez nos hébergements sur l’île de Tikehau

Séjour à Tikehau

Découvrez tous nos séjours incluant l’île de Tikehau