Hiva Oa

Hiva Oa

Informations générales

  • Archipel : Marquises
  • Nombre d’habitants : 2 184
  • Superficie : 316 km²
  • Point culminant : Mont Temetiu (1 276 mètres)

Pourquoi choisir Hiva Oa ?

  • Ses paysages préservés et sa végétation luxuriante
  • Ses épatantes excursions
  • Les résidences de Jacques Brel et de Paul Gauguin

« Dans ces îles où la solitude est totale, j’ai trouvé une sorte de paix », écrivait Jacques Brel, qui passa les dernières années de sa vie à Atuona, sur Hiva Oa.
Mis à nu sur l’océan, « le jardin des Marquises » qui ne dispose pas de récif offre les rivages de ses terres fertiles aux assauts des vagues et des courants d’une mer déchaînée dont on ne voit ni le fond, ni les nuances colorées.
Paul Gauguin y avait passé les derniers jours de sa vie, il est d’ailleurs enterré à Atuona.

Information

C’est dans cette vaste étendue obscure que plongent les falaises tranchantes, presque à vif, qui entourent les montagnes imposantes de Hiva Oa où se trouve haut perché, dans une grappe de nuages, le minuscule terrain d’atterrissage.
Cette terre froissée, dont la beauté vierge reste à peine effleurée par le 20ème siècle, raconte partout la longue et passionnante histoire marquisienne que l’on découvre en flânant parmi les bananiers et les papayers, à la rencontre des vallées secrètes.

C’est dans la baie de Puamau que l’on a découvert les plus grands tikis de Polynésie, étranges statues au pied desquelles des galets parlent le langage des temps ancestraux.
Le site de la vallée de Taaoa, comme celui de Hanaui, Hanapeteo ou Hanatekua, compte des milliers d’anciens lieux de culte, « mea’e » surgis de nulle part parmi les blocs de lave.

L’île de Gauguin (« Coquin », disaient les missionnaires de Paul Gauguin) a conservé son caractère sauvage et le rythme tranquille des activités traditionnelles qui séduisirent le peintre, venu lui aussi terminer ses jours à la capitale.
Marcher sur les traces de Paul Gauguin, c’est bien sûr visiter le musée comportant plusieurs copies de ses œuvres et passer par la « Maison du Jouir » qui l’abrita pendant son séjour, mais c’est surtout goûter à l’hospitalité des Marquisiens qui vous saluent d’un « Kaoha Nui » – « Bonjour » tonitruant.

320 km² de montagnes luxuriantes tranchées de magnifiques vallées où galopent des chevaux sauvages. Des pistes de montagnes abritant les plus grands ensembles archéologiques et où veillent les plus grands tikis de Polynésie. Le site exceptionnel de Puamau mérite le détour.

Un vivier d’artistes sculpteurs, tatoueurs, artisans, chanteurs et danseurs. Un site de pèlerinage pour se recueillir sur les tombes du peintre Paul Gauguin et du chanteur Jacques Brel dans le vieux cimetière marin d’Atuona. Un espace Paul Gauguin, lieu de création artistique et d’échanges culturels, le musée Segalen Gauguin, présentant une exposition des ouvres du peintre de même qu’une reconstitution de la Maison du Jouir où vécut l’artiste Paul Gauguin, une stèle en hommage à Jacques Brel.

Activités 

D’innombrables randonnées à la découverte des cascades, pitons, passages de gués, bains dans la rivière pour les amoureux de la nature. Une journée découverte par bateau de l’île voisine, Tahuata et de son charmant petit village d’Hapatoni.
Un hôtel de charme qui offre une vue somptueuse sur la baie profonde de Tahauku. Une vingtaine d’artistes sculpteurs marquisiens a décoré l’ensemble des bungalows.
6 pensions familiales traditionnelles à la hauteur de l’accueil chaleureux qui caractérise les Marquisiens.
Une desserte aérienne 4 fois par semaine (3h45 de vol) et un accès maritime régulier (6 jours de bateau de Tahiti).

Notre sélection d’hébergements sur cette île :