Hiva Oa

Informations générales

  • Archipel : Marquises
  • Nombre d’habitants : 2 184
  • Superficie : 316 km²
  • Point culminant : Mont Temetiu (1 276 mètres)

Pourquoi choisir Hiva Oa ?

  • Ses paysages préservés et sa végétation luxuriante
  • Ses épatantes excursions
  • Les résidences de Jacques Brel et de Paul Gauguin

Photos de Hiva Oa

 « Les pirogues s’en vont
Les pirogues s’en viennent
Et mes souvenirs deviennent
Ce que les vieux en font

Veux tu que je te dise
Gémir n’est pas de mise
Aux Marquises » – Jacques Brel

Dépeintes par Gauguin, magnifiées par le verbe de Jacques Brel, les Marquises captivent, séduisent et envoûtent… Situé à environ 1 500km au Nord de Tahiti, l’archipel attire chaque année de nombreux globe-trotters en quête d’évasion.

On distingue Nuku Hiva, Ua Pou, Ua Huka, Hatutaa, Eiao et Motu One, les îles septentrionales de Hiva Oa, Tahuata, Moho Tani, Fatu Hiva et Motu Nao, les îles dîtes méridionales.

Aussi, bien qu’elles diffèrent des autres archipels, les Marquises sont animées du même souffle de vie et bouillonnent de créativité. La population polynésienne est fidèle à elle-même : généreuse et hospitalière. Attendez-vous à être salué d’un chaleureux « kaoha nui » à chaque coin de rue.

L’île de Hiva Oa :

Surnommée le « Jardin des Marquises », Hiva Oa se trouve être la seconde île la plus peuplée de l’archipel, après Nuku Hiva. Avec ses 320 km² de montagnes luxuriantes et de falaises escarpées, l’île constitue un véritable vivier d’artistes : sculpteurs, tatoueurs, artisans, chanteurs et danseurs se côtoient et puisent leur inspiration dans la beauté sauvage des lieux.

Sculptée dans la roche, l’île se dessine au travers des reliefs montagneux, tranchés de somptueuses vallées où galopent des chevaux sauvages. Plurielle, Hiva Oa abrite des collines verdoyantes, une nature prolifique que côtoie un paysage sec et aride sur d’autres versants.

Aussi, si elle demeure la plus connue des îles Marquises, c’est incontestablement parce qu’elle a accueilli en son sein deux hôtes de renom : Jacques Brel et Paul Gauguin.

Cette terre froissée, dont la beauté vierge reste à peine effleurée par le XXème siècle, raconte partout la longue et passionnante histoire marquisienne que l’on découvre en flânant au beau milieu de la végétation.

L’île de Gauguin a su conserver au fil du temps son charme mystique, qui touche presque à l’indicible. Elle a su préserver son rythme et cette qualité de vie qui séduisirent le peintre.

Les incontournables :

  • Vagabonder dans les rues de la capitale, Atuona :

Découvrez la charmante commune de Atuona, ses maisons fleuries, son port, sa végétation luxuriante et prenez un peu de hauteur… Au pied du Mont Temetiu, le plus haut sommet de l’île, vous pourrez contempler la vue panoramique sur la baie.

  • Assister au festival des Arts marquisiens :

Chaque année, au mois de décembre, se déroule le Festival des Arts marquisiens. Quatre jours de festivités où se mêlent chant, danse et artisanat. Il n’y a pas de meilleur moyen de découvrir la culture locale !

  • Visiter le centre culturel Paul Gauguin :

Surnommé « Coquin », le peintre français a décidé de s’expatrier aux Marquises en quête d’inspiration. Il y mena une vie d’excès, entre drogues, alcool et luxure et y finit ses jours. Le centre culturel de Atuona retrace la vie tumultueuse de l’artiste et expose certaines reproductions. Il est également possible de visiter une reconstitution de la « Maison du Jouir ».

  • Visiter l’espace jacques Brel :

« Dans ces îles où la solitude est totale, j’ai trouvé une sorte de paix » écrivait Jacques Brel. Le chanteur belge choisit de s’exiler de la foule parisienne et de fuir les paparazzi. Désireux de trouver un mode de vie plus relaxant, il décida de poser ses valises à Hiva Oa où il demeura avec sa compagne. Particulièrement apprécié de la population locale, il contribua au développement de l’île et à son rayonnement. En effet, l’artiste n’hésitait pas à mettre son avion à disposition afin de ramener le courrier ou d’évasaner les malades. On dit même qu’il organisait des séances de cinéma en plein air pour les enfants.

Aujourd’hui un site lui est dédié, l’espace Jacques Brel, gigantesque hangar où retentissent ses plus belles mélodies. Au beau milieu trône Jojo, l’avion privatif du chanteur. Y sont exposés de nombreuses photos, des récits sur sa vie, des anecdotes du quotidien…

  • Vous recueillir sur les tombes des deux artistes :

S’ils y ont mené des vies diamétralement opposées, Jacques Brel et Paul Gauguin ont chacun choisi l’île pour sa quiétude, sa sérénité et son art de vivre. Tous deux enterrés au cimetière du Calvaire de Atuona, leurs sépultures sont accessibles au public, l’occasion de leur rendre un dernier hommage.

  • Partir à la rencontre du tiki souriant :

A Punaei, à 10min à peine de la route, siège un étrange petit tiki au beau milieu de la forêt. Une fois n’est pas coutume, ce dernier irradie et expose un large sourire qui contamine ses yeux. Une charmante rencontre fortuite pour quiconque s’aventure dans les bois…

  • Contempler la pierre aux sacrifices :

Située au sommet d’une falaise escarpée, cette pierre est chargée en histoire. Dans les temps anciens, on raconte que de jeunes filles vierges étaient précipitées dans le vide en guise de sacrifice.

  • Explorer les paepae:

Déambulez dans les rues de Taaoa et rendez-vous sur à l’église communale. Non dépourvue d’un certain charme pittoresque, elle est toute de pierres vêtue et fût la première chapelle construite sur l’île. Partez ensuite à l’exploration du site archéologique de Upeke, où se situe le plus grand tohua, un espace dédié à la danse et aux rassemblements. Le site comporte plus de 1 000 plateformes appelées paepae, d’où émane un certain mana.

  • Rencontrer les plus grands tikis de Polynésie :

C’est dans la baie de Puamau que furent découverts les plus grands tikis de Polynésie, au Me’ae Lipona. Datant du XVIIIe siècle, ils ont conservé leur charme d’antan.
Parmi eux, se trouvent Maki Taua Pepe, dit « le tiki couché », statue surprenante de par sa posture, son large sourire et ses yeux écarquillés. Il représente en vérité une femme qui accouche, ce qui explique pourquoi il fut trouvé sur le dos à l’origine.

Le Tiki  Manuiotaa, plus élancé, a quant à lui vu sa tête sectionnée et par la suite remise en place par les archéologues.

Le Tiki Te Tovae E Noho, lui a perdu la tête mais conserve ses 6 doigts d’origine !

Takaii est incontestablement le plus grand tiki de Polynésie. Sculpté dans du keetu, de la roche volcanique rouge, il avoisine les 2m67 de haut.

Enfin, le Tiki Fau Poe est représenté assis avec les jambes droites et écartées, position traditionnelle des femmes qui travaillent au sol. La légende voudrait qu’il s’agisse de l’épouse de Takaii.

Quelles activités pratiquer  ?

  • Une excursion en 4×4 :

Plutôt que de louer une voiture, pourquoi ne décideriez-vous pas de réserver une excursion en 4×4 ? En plus de vous faire conduire, cela vous permettra de bénéficier de la connaissance d’un guide et d’en apprendre davantage sur les légendes locales et le mode de vie marquisien.

  • La randonnée :

Les amoureux de la nature seront ravis de parcourir les innombrables sentiers de randonnées qu’offre l’île. Des cascades à profusion, des pitons, des passages de gués, des vasques naturels, il y en a pour tous les goûts. Sillonnez les falaises de Caldera, arrêtez vous pour cueillir quelques fruits et surplombez la baie de Hanapaoa.

  • La plongée sous-marine :

A l’instar des autres archipels de Polynésie, les Marquises ne sont pas dépourvues d’attraits maritimes. La biodiversité sous-marine est riche et de nombreux dauphins, requins et autres raies manta viennent s’abriter chaque année près du Jardin des Marquises.

  • Faire une promenade à cheval :

Incontestablement, c’est l’une des activités emblématiques des Marquises. S’il n’est pas rare de croiser des chevaux sauvages dans la nature, occupés à paitre la végétation verdoyante ou à galoper crinière au vent ; certains d’entre eux se sont laissés dompter et il est aujourd’hui possible de se balader sur leur dos en toute quiétude.

  • Faire une excursion en bateau sur l’île de Tahuata :

Embarquez à bord d’un petit bateau, direction Tahuata, la plus petite île habitée des Marquises, située à seulement 4km au Sud de l’île. Profitez-en pour prendre un bain de soleil et découvrir le charmant petit village d’Hapatoni.

Tama’a ! C’est l’heure de manger :

Si vous logez en pension de famille, vous pourrez probablement déguster de savoureux mets locaux préparés par vos hôtes. Autrement, il vous est possible de vous arrêter dans les magasins du centre-ville d’Atuona, de ramasser quelques fruits en bord de route ou de vous improviser pêcheur…

Comment se déplacer ?

Si vous restez sur l’île, vous pouvez réserver une excursion sur place auprès de l’établissement qui vous accueille ou vous référer à notre page. Vous pouvez également recourir à la location de voiture. Enfin, si vous avez de bonnes chaussures et que vous souhaitez profiter du paysage, il vous reste toujours la marche à pied. La tentation est forte de visiter les autres îles Marquises une fois sur l’archipel. Aussi, si vous désirez découvrir Nuku Hiva, vous pourrez vous y rendre sans difficulté. On compte dénombre au minimum une rotation par jour.

En revanche, en ce qui concerne les îles de Ua Pou, Ua Huka, Tahuata et Fatu Hiva, les choses se compliquent dans al mesure où il vous faudra vérifier le calendrier des vols de la compagnie aérienne afin d’organiser votre séjour.

Comment s’y rendre  ?

Bien qu’il soit quelque peu onéreux, l’avion constitue indéniablement le moyen le plus rapide de rejoindre les Marquises. En premier lieu, il vous faudra vous rendre sur l’île de Tahiti, inéluctablement. Ensuite, il vous suffit de réserver un vol Tahiti – Hiva Oa via la compagnie aérienne locale Air Tahiti. Vous pouvez vous estimer chanceux, les îles de Hiva Oa et de Nuku Hiva sont desservies tous les jours. Nul besoin de vous encombrer avec la logistique, il vous suffit de réserver votre vol et d’embarquer avec votre valise !

Si vous avez le pied marin et du temps devant vous, il vous est également possible de vous y rendre par bateau mais peu de prestataires se risquent à proposer ce type d’excursion, en raison de son coût. Notez qu’il faut compter six jours en partance de Tahiti pour arriver à destination. Enfin, peut-être serez-vous plus confortablement installés à bord de l’Aranui 5.

Le point météo :

Globalement, les températures varient peu au cours de l’année, en revanche question précipitations, c’est autre chose…

L’été austral s’étend du mois de janvier au mois d’août. La saison se veut chaude et humide et les températures sont généralement élevées, avoisinant les 28 degrés.

L’hiver austral, ou saison fraîche, commence en septembre et s’achève en décembre. C’est la saison idéale pour découvrir les Marquises.

Nos petits plus  :

A l’origine, l’archipel se revendiquait « Fenua Enata » en marquisien, soit « la terre des hommes ».

Hiva Oa est en réalité la troisième plus grande île de Polynésie française, après Tahiti et Nuku Hiva, avec une superficie de 320 km².

La Polynésie française est aussi large que l’Europe ; aussi, il existe un décalage horaire de 30min entre Tahiti et Hiva Oa.

Hébergements à Hiva Oa

C’est là que nous intervenons, si vous souhaitez jeter un œil aux différentes options d’hébergement que nous proposons, c’est par ici. L’île dispose de plusieurs pensions de famille qui reposent sur le même credo : simplicité et authenticité. L’accueil est chaleureux, les plats savoureux et le cadre apaisant.

Séjours à Hiva Oa

Découvrez tous nos séjours incluant l’île de Hiva Oa