On a testé pour vous… Le Golf au Moorea Green Pearl

Le golf c’est pour les vieux, les snobs, ce n’est pas du sport, tout le monde sait taper dans une balle… Choisissez votre préjugé préféré ! Nous avons eu l’occasion d’aller tester le Golf au Green Pearl de Moorea et voir par nous-même ce qu’il en était réellement…

Un parcours unique

On commence par une visite guidée du parcours, en voiturette s’il vous plaît ! Et c’est plutôt une bonne chose, car le domaine est vraiment grand. La balade est très agréable, on monte un peu sur le flanc de la montagne, on domine alors une bonne partie du parcours avec le lagon en fond, c’est magnifique. Puis on redescend en direction du “trou signature”, le trou n°7 qui se termine à quelques mètres à peine de la plage et du lagon. La balade se poursuit, on longe le lac, découvre les trous les uns après les autres. Le golf de Moorea a le privilège d’avoir été dessiné par Jack Nicklaus, l’un des meilleurs joueurs et architecte dans le milieu du golf, et on peut confirmer, l’ensemble est particulièrement réussi !

Au bout d’une bonne heure, on est de retour à l’accueil. Direction le Practice maintenant pour aller taper nos premières balles. Notre expérience cumulée doit se limiter à 4 parties de mini-golf il y a 15 ans, autant dire qu’on appréhende un peu. Le Practice est constitué d’une série d’une dizaine de stations de tir directement en face d’un plan d’eau. L’idée est simple : réussir à frapper les balles sans se soucier pour le moment de direction ou de distance. Juste envoyer les balles dans le lac (il est à 5-6 mètres donc le challenge existe quand même !). Grégory nous explique comment tenir le club de golf, comment positionner les pieds, quelle position adopter et finalement comment frapper.

A nous de jouer !

Les premières tentatives ne sont pas fantastiques c’est le moins qu’on puisse dire ! Entre les frappes dans le gazon (heureusement synthétique à cet endroit), les balles qui roulent péniblement sur 1m50 et les coups dans le vide, le regard désespérément à la recherche d’une balle au-dessus du lac alors que celle-ci n’a pas bougé, on se rend compte que ce n’est pas si simple.

Heureusement, on s’adapte vite et les balles commencent à être tapées, puis à décoller et s’envolent finalement loin au-dessus du lac ! Quelle satisfaction d’entendre le bruit sec d’une balle ‘bien’ frappée et de la voir partir ‘loin’… Satisfaction toute relative puisque la balle suivante sera frappée n’importe comment et ira mourir à 30 cm de son point de départ. Peu importe, on prépare déjà la balle suivante. Grégory nous a apporté un seau chacun et il faudra une bonne demi-heure pour tout frapper. Au final 3/4 des balles auront fini dans l’eau et je pense qu’on peut dès lors parler de succès !

Puis Grégory nous parle des journées portes ouvertes qui sont organisées durant le mois de Juillet et les deux premières semaines de Septembre. L’initiation est gratuite, ainsi que l’accès au matériel et au parcours. Nous décidons d’en profiter pour revenir et en découvrir davantage !

3 semaines plus tard …

Nous revoici au Green Pearl pour un nouveau cours d’initiation. Cette fois c’est Laurent qui s’occupe de nous et on commence par un cours de ‘petit jeu’ sur le green d’entraînement.

Il n’est plus question d’utiliser les fers faits pour la distance, place aux putters et à des coups plus maîtrisés que sur le practice. Laurent nous apprends à lire le terrain (pentes, orientation,..), à jauger nos frappes, etc. Ça ressemble déjà un peu plus au mini-golf de mes souvenirs d’enfance ! Comme pour la séance de Practice plus tôt, on commence par beaucoup de déchets et on se rend compte que ça ne ressemble pas au mini-golf (je retire ce que j’ai dit…). Mais là encore, comme pour le Practice, on prend rapidement ses marques et un trou qui nous prenait 12 coups il y a 10 minutes est maintenant fait en 3 coups ! Il y a de l’espoir.

Après 20 minutes à travailler notre petit jeu, direction le practice. Je passe rapidement sur le fait qu’en plus de ses conseils, notre prof du jour en profite pour nous rappeler que même si nos balles vont maintenant presque toutes dans l’eau, il nous reste encore beaucoup à apprendre ; lui frappe ses balles sur un pied et sans regarder avec une facilité déconcertante… Petit jeu et frappe ‘suffisamment’ maîtrisés, on se dirige maintenant vers notre premier vrai trou, la cours des grands ! On jouera à 3 contre un ; à chaque coup, on prendra la meilleure de nos 3 balles.

Il est 17h, les couleurs du soleil qui commence à se coucher et du gazon irréprochable font rêver !

On joue… et on gagne !

Aujourd’hui encore je ne suis pas certain que Laurent ne nous ait pas volontairement laissé gagner. Peu importe, l’Histoire retiendra que ce jour-là, 3 grands débutants ont vaincu le prof de golf ! Nous rentrons pas peu fiers et Laurent nous parles des codes de conduite sur un parcours de golf, comment respecter les autres joueurs, comment ne pas gêner les autres, etc. Au golf, savoir jouer c’est aussi savoir être. D’ailleurs, hors de question d’accéder au parcours avant de connaître et d’appliquer ses règles.

L’initiation se termine autour d’un jus de fruit sur la terrasse du Club House qui nous offre un beau coucher de soleil et un moment de détente bien mérité…

 

Source: Aremiti Magazine