Caroline vous emmène…

 

Certains tombent de Charybde en Scylla, d’autres doivent choisir entre Kuramathi et Bora Bora… Si le dilemme est cornélien et les îles en apparence similaires, vous verrez qu’il n’en est rien.

Tahiti c’est l’île fantasmée de tous que personne ne sait situer sur la carte, une utopie du bout du monde qui cache une infinité d’îles confettis.
Située en plein cœur du Pacifique, la Polynésie jouit en effet d’une notoriété incontestable et s’est aujourd’hui imposée comme l’une des destinations les plus prisées des couples en lune de miel.
Aussi, l’insularité et l’isolement renforcent son caractère inaccessible et ne la rendent que plus désirable.

Aujourd’hui pourtant, elle doit faire face à une rude concurrence sur les plans financier et géographique. On lui reproche souvent d’être trop loin et trop onéreuse et on lui préfère des destinations plus abordables telles les Maldives ou les Seychelles. C’est sans compter sur cette aura si particulière qui s’en dégage, cette dimension indicible qui ne peut s’estimer et qui pourtant fera toute la différence…

L’expérience polynésienne

Des îles désertes à perte de vue, du sable fin qui se faufile entre vos orteils et l’illusion d’être seul au monde, les Maldives sont comme de petites perles déposées au cœur de l’océan Indien. Destination romantique par excellence, cet archipel présente de nombreux avantages, à commencer par la proximité avec l’Europe et l’aspect pécunier. Ce songe d’une nuit d’été est en effet accessible en seulement 10h d’avion depuis Londres à un tarif fortement concurrentiel.
Oui, s’envoler pour les Maldives, c’est bien la promesse de se ressourcer dans un lieu somme toute idyllique, de se prélasser sous un soleil ardent en bord de plage et de goûter au confort d’un complexe hôtelier étoilé.

Partir en Polynésie, en revanche, c’est s’offrir le voyage d’une vie. Ce n’est pas partir en séjour, c’est vivre une expérience. Ici, on ne vous parle pas de rapport qualité/prix mais de souvenirs impérissables. Le rêve s’arrête-t-il au luxe de la solitude et de la personnalisation ou dépasse-t-il l’entendement ? Peut-être pensez-vous que les bungalows sur pilotis de Vilamendhoo valent bien ceux de Bora Bora mais alors n’auriez-vous entraperçu qu’un fragment de la Polynésie. Nous proposons bien plus qu’un hôtel standardisé, nous offrons des rencontres, des éclats de rire, des couchers de soleil à n’en plus finir, des enseignements culturels, des motu perdus au cœur de l’océan et des moments à couper le souffle.

Le lagon n’est probablement pas plus bleu ici mais la qualité de vie n’est comparable à nulle autre. Il vous faudra compter environ 22h de vol pour atterrir sur ce petit bout de terre et supporter 12h de décalage horaire avec la métropole mais tout ceci vous semblera dérisoire une fois sur place.
Marlon Brando, Joe Dassin, Paul Gauguin et Jacques Brel, que tout oppose, sont tous tombés sous le charme, il en sera de même pour vous.

Et si vous n’êtes pas encore convaincu, voici quelques raisons qui devraient motiver votre choix…

Singularité et complémentarité des archipels

Les Maldives vous donnent accès à des îles-hôtels où vous pouvez vous relaxer, prendre un bain de soleil et faire de la plongée. Si vous n’êtes pas amateurs de farniente et de fonds marins, le temps risque de vous sembler un peu long…

Outre Tahiti et Bora Bora, la Polynésie est, elle, constituée de 118 îles éparpillées au cœur du Pacifique sur un territoire aussi vaste que l’Europe. Autant vous le dire maintenant, il vous sera difficile d’en faire le tour…
Plutôt mer ou plutôt montagne ? Jet ski ou safari en 4×4 ? Bungalow sur pilotis ou pension de famille ? Des atolls coralliens aux îles volcaniques aux falaises escarpées, il y a forcément une île qui est faite pour vous.

Aussi, chez Moana Voyages, nous vous proposons des circuits sur mesure afin que puissiez goûter à la diversité de nos archipels.

  • Les îles de la Société : Probablement l’archipel le plus touristique, il bénéficie d’un climat tempéré et rayonne grâce à Tahiti, Moorea et Bora Bora notamment. Là vous pourrez déjeuner en bord de plage, faire du canyoning, visiter un marae, vous promenez en jet ski au cœur du mythique lagon bleu turquoise, explorer les champs d’ananas en quad et vous rafraîchir à la cascade.
  • Les Tuamotu : Si vous aimez le sable, les cocotiers et la tranquillité, vous êtes arrivé à bon port. Ici pas de randonnée en altitude mais des promenades le long du récif, des bains de soleil interminables et du poisson à profusion. L’endroit idéal pour vous déconnecter, prendre des couleurs et apprendre à manier le coco sous toutes ses formes !
  • Les Australes : Traversées par le Tropique du Capricorne, les Australes jouissent d’un climat beaucoup plus doux que les autres îles. La fraîcheur ambiante est propice à la culture des mangues, litchis, oranges et autres agrumes. A Rurutu, vous pourrez également visiter quelques-unes des plus belles tarodières de Polynésie, nager avec les baleines de juillet à octobre, explorer des grottes et vous initier à l’artisanat local en confectionnant des paniers en pandanus.
  • Les Marquises : Amateurs de randonnée, de légendes et d’art, bienvenue. Diamétralement opposé à l’image de carte postale qui colle généralement à la Polynésie, cet archipel est fait de montagnes abruptes et de falaises escarpées. Des paysages impressionnants que vous adorerez parcourir à cheval.
  • Les îles Gambier : Probablement la région la plus reculée et la moins peuplée de toute la Polynésie, elle n’en demeure pas moins incontournable. Berceau du catholicisme tous archipels confondus, vous y trouverez de jolies églises, des fermes perlières et de nombreux plats à base de korori, de chèvre et de crabe. Si vous aimez voyager hors des sentiers battus, c’est la destination qu’il vous faut.

C’est la singularité des archipels qui rend la Polynésie si attrayante, il serait dommage de vous limiter à une idée préconçue de votre voyage.

L’hégémonie de la nature

La Polynésie regorge de paysages de cartes postales : des îles volcaniques comme Bora Bora ou Tahiti aux étendues de sable blanc de Maupiti en passant par les récifs de Tikehau, c’est une terre de contraste où nature verdoyante côtoie lagons translucides.
Que vous ayez le pied marin ou que vous préfériez rester sur la terre ferme, il n’est pas un jour où vous ne soyez amené à communier avec la nature.
Fiers de leur environnement, les Polynésiens tiennent à le préserver et à conserver ce lien si spécial en proposant un vaste panel d’activités en plein air.

La richesse de la culture

Si les Polynésiens partagent une certaine dextérité, une habileté naturelle au chant et à la danse, chaque archipel a ses spécificités et excelle dans un domaine.
Aussi, si l’art du tatouage est maîtrisé dans l’ensemble du territoire et le ori tahiti pratiqué sur la plupart des îles, l’art du tressage et de la vannerie est particulièrement exploité au sein de l’archipel des Australes.
Les Marquises sont, quant à elles, spécialisées dans le ciselage des objets en pierre, en bois et en os.
Dans les Gambier et les Tuamotu, on a su tirer parti des richesses de l’océan au travers de la perliculture tandis qu’au sein des îles de la Société, tout particulièrement, on fait revivre les courses de va’a (pirogues à balancier) et le heiva.

La beauté des fonds marins

Bien qu’on ne puisse nier la beauté des spots de plongée aux Maldives, la Polynésie n’est pas en reste. Les atolls des Tuamotu, notamment, sont réputés de par le monde pour leur biodiversité. Napoléons, balistes, barracudas, poissons perroquets, requins dormeurs, rascasses, pointes blanches, nazons, mérous célestes et autres petits poissons coralliens ont trouvé refuge dans ces eaux…
La passe de Garuae à Fakarava, d’une largeur d’1,6km, permet d’observer de nombreux spécimens en plongée dérivante. Au Sud, se trouve la passe de Tumakohua, connue pour son fameux banc de requins gris qui déambulent sur 20m de profondeur et 200m de large.

Décrit comme étant le plus poissonneux du monde par le commandant Cousteau en personne, le lagon de Tikehau ravit lui aussi les amateurs de plongée des quatre coins du globe. On peut y observer quelques espèces endémiques, des carangues, des thons, des bénitiers fluorescents et des raies manta.

En somme, c’est un aquarium naturel de quatre millions de km² qui s’ouvre à vous.

La cuisine polynésienne

Essentiellement constituée de poisson, de légumes et de tubercules, la cuisine polynésienne est en constante évolution.  Fortement influencée par les migrations asiatiques, européennes et américaines, elle séduit les papilles en quête d’exotisme et ravit les gros estomacs.

En premier lieu, il vous faut goûter au célèbre poisson cru au lait de coco, après quoi vous pourrez vous lancer dans l’expérience culinaire du ahima’a, la cérémonie du four tahitien traditionnel. Poulet fafa, pua’a chou, taro beurre, fafaru, poe banane, pota, ipo, uru, c’est une bonne entrée en matière pour quiconque souhaite avoir un aperçu de l’étendue de saveurs qui ne demandent qu’à être découvertes.
Le reste de votre séjour sera agrémenté de poissons du lagon, de papayes, de coco, de mangues et d’un zeste de citron.

L’expérience du bungalow sur pilotis

Venir en Polynésie n’implique pas de renoncer au confort d’un établissement étoilé. Chaque archipel propose sa conception du luxe et de l’intimité.
Que vous optiez pour Bora Bora, Rangiroa ou Tetiaroa, vous aurez l’opportunité de dormir en bungalow sur pilotis, d’observer les poissons évoluer sous vos pieds et de sauter à pieds joints dans le lagon au petit matin depuis votre ponton privatif. Contempler le lagon à l’aube, regarder le soleil se coucher depuis votre jacuzzi privatif, ce pourrait être votre quotidien dans les mois à venir.

L’accueil polynésien

En dehors de la diversité des paysages, de la proximité avec la nature et de la richesse de la biodiversité, s’il y a bien un paramètre qui fait toute la différence, c’est la nature bienveillante des Polynésiens. Ce sont véritablement les gens qui embelliront votre séjour de par leur accueil, leur sens de l’hospitalité et leur propension naturelle à rendre service. Ici, où que vous alliez, vous serez accueillis avec un collier de fleur et un sourire, les gens vous saluent dans la rue, vous aident à trouver votre chemin et aiment à partager des moments conviviaux.
Si vous désirez vous rapprocher au plus près de la population locale, optez pour une pension de famille où vous pourrez prendre part à de longues conversations autour d’un repas fait maison.

***

Partir en Polynésie, c’est s’offrir le bout du monde, parcourir 18 000km pour se retrouver aux antipodes et découvrir un univers qui vous est encore inconnu. C’est faire un voyage empreint de bienveillance, entremêlé de chants, de légendes et de traditions, c’est rencontrer des gens, s’imprégner de leur culture, se reconnecter avec la nature et ressentir le mana. C’est renoncer à l’uniformité d’un hôtel aseptisé pour retrouver davantage d’authenticité.

 

 

Photographies  ©TahitiTourisme