Rurutu

Rurutu

Informations générales

  • Archipel : Australes

  • Nombre d’habitants : 2 325

  • Superficie : 32 km2

  • Point culminant : 385 m

Pourquoi choisir Rurutu?

  • Observation des baleines

  • Grottes et falaises

  • Culture authentique

  • Beaux paysages et plages aux sables blancs

  • Paradis pour les amateurs d’escalade

Photos de Rurutu

Petit paradis perdu des îles Australes, Rurutu est un véritable diamant brut. Loin du tumulte de la ville et de l’effervescence des îles les plus touristiques, elle saura vous séduire par son authenticité. Souvent délaissé au profit d’îles plus renommées telles Bora Bora ou Tahiti, l’archipel recèle pourtant de nombreuses merveilles tant sur le plan biologique qu’archéologique. Aussi, si vous souhaitez partir en vacances et découvrir la Polynésie française, Rurutu fait partie de ces petites pépites que l’on adore dénicher.

L’île de Rurutu :

Située à 600km au Sud de Tahiti, Rurutu fait partie de l’archipel des îles Australes, à l’instar de Tubuai, Raivavae, Rimatara ou encore Rapa. Pour la petite histoire, l’île a été surélevée à deux reprises, il y a respectivement douze et huit millions d’années, suite à l’activité volcanique de points chauds. De fait, celle que l’on surnomme « l’île troglodyte » se compose essentiellement de récif corallien. Son relief imposant contraste avec les images de cartes postales ancrées dans l’imaginaire de chacun mais cela n’enlève rien à son charme, bien au contraire. De ces mouvements géologiques sont nés trois sommets : le Taatio’e, le Mont Manureva et l’Erai. On peut ainsi contempler le grand bleu depuis d’impressionnantes falaises calcaires et explorer de somptueuses grottes. C’est d’ailleurs là que réside le charme de Rurutu, les falaises escarpées côtoient les plages de sable blanc ; que vous soyez amateur de bain de soleil ou féru de randonnées en montagne, vous serez séduits.

D’une superficie de 32km2, Rurutu est petite par la taille, grande par sa richesse. Aussi, si vous désirez découvrir ses secrets, je vous conseille vivement de faire appel à un guide. Natif de l’île, Reti peut se targuer d’en connaitre les moindres recoins, il a à cœur de partager son savoir et de faire perdurer le patrimoine historique et culturel de Rurutu.

Les incontournables de Rurutu :

  • Le tour de l’île :

Grand classique, le tour de l’île est un incontournable de votre voyage. Avec son relief montagneux, Rurutu offre de sublimes panoramas, notamment celui à la sortie de la commune de Moerai qui offre une vue imparable sur la baie. Aussi, rien de tel qu’une excursion en 4×4 pour vous immiscer au sein des terres et vous dépayser. Si vous êtes avide de connaissances, sachez que les habitants ne sont pas peu fiers de leur patrimoine et c’est un véritable plaisir pour eux de partager leur savoir.

  • La visite de la tarodière :

S’il est bien un lieu qui incarne l’esprit de Rurutu, c’est vraisemblablement la tarodière. En communion avec la nature, elle épouse parfaitement le reste du paysage et dépeint un réseau d’irrigation ingénieux où chaque parcelle se voit approvisionnée en eau grâce aux sillons creusés dans la terre. Elle atteste, en outre, d’un mode de vie convivial et généreux car, si aujourd’hui chaque famille détient une parcelle qui se transmet de génération en génération, il était auparavant coutume de redistribuer la récolte au sein du village. Par ailleurs, le cadre se prête très bien à un petit shooting improvisé…

  • L’exploration des grottes :

Impossible de faire un tour de l’île réussi sans s’arrêter aux fameuses grottes de Rurutu.
Si ses sites archéologiques sont réputés, beaucoup d’entre eux demeurent étrangers au public, permettant ainsi de les préserver de toute dégradation. Néanmoins, certaines merveilles restent accessibles, à l’instar de la grotte Ana Ae’o, rebaptisée « grotte Mitterand » lors du passage de ce dernier en 1990 ; ou encore la grotte de Taupe’e, qu’on appelle plus communément « la gueule du dragon », en raison de la forme que sculptent les stalactites et stalagmites de l’antre.

  • Le ballet des baleines :

Chaque année, les baleines se donnent rendez-vous de juillet à octobre dans la passe de Rurutu afin de se reposer de leur périple et mettre bas dans les eaux chaudes des Australes. Si les prestataires sont de plus en plus nombreux, il est encore possible de profiter d’une mise à l’eau dans des conditions optimales, sans être entouré d’une multitude de bateaux touristiques. Aussi, il est primordial de respecter les distances de sécurité lors d’excursions nautiques comme celle-ci afin de ne pas perturber les mammifères au sein de leur habitat naturel ; il arrive cependant que ces derniers nous prennent au dépourvu. Pouvant retenir leur souffle des dizaines de minutes, les cétacés se déplacent de haut en bas, sur le dos, en nage indienne, nous saluant de la nageoire de temps à autres.

  • Le marché artisanal :

Les îles Australes sont réputées pour exceller dans l’art de la vannerie et le travail de la fibre de pandanus. Aussi, de nombreux habitants se déplacent plusieurs fois par an afin de présenter leurs compositions lors de salons locaux. Si vous avez l’occasion de vous rendre au village d’Avera, n’hésitez pas à faire un arrêt au marché afin de faire quelques emplettes. Vous y trouverez des chapeaux, des paniers, des tapis, des pics à cheveux et même des tifaifai (couvertures locales faites à la main). Et si vous cherchez un cadeau de dernière minute, nulle inquiétude, il vous reste la boutique artisanale située à côté de l’aéroport.

Quelles activités pratiquer à Rurutu ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, la sortie baleines constitue l’une des activités phares de l’île, une fois la saison venue. Néanmoins, si vous cherchez à communier avec la nature sans faire trop d’effort physique, rien de tel qu’une promenade à cheval. Viriamu, qui détient une pension très sympathique, se fera un plaisir de vous emmener en balade le long de la plage ou même en montagne si vous vous sentez à l’aise. En parlant de montagne, vous pouvez également faire de nombreuses randonnées. Là encore, Reti est l’homme de la situation, il saura vous guider et vous frayer un chemin au milieu de la végétation car aucun chemin n’est véritablement balisé. Evidemment, il va sans dire que vous pouvez également profitez d’un bain de soleil sur l’une des plages de sable blanc de l’île et vous relaxer au beau milieu d’une crique sauvage.

Où se loger ?

C’est là que nous intervenons, si vous souhaitez jeter un œil aux différentes options d’hébergement que nous proposons, c’est par ici. L’île dispose de plusieurs pensions de famille qui reposent sur le même credo : simplicité et authenticité. L’accueil est chaleureux, les plats savoureux et le cadre apaisant.

Tama’a ! C’est l’heure de manger :

Si vous logez dans une pension de famille, vous n’avez aucun souci à vous faire, le service de demi-pension va généralement de paire avec l’hébergement. Néanmoins, il vous faut vous sustenter le midi et au cours des excursions qui vous attendent. Pour cela, vous pouvez faire un stop aux magasins situés dans chaque village ou vous arrêter aux stands au bord de route.

Comment se déplacer ?

Le plus simple est de réserver une excursion en 4×4 avec la pension au sein de laquelle vous résidez mais vous pouvez également choisir de louer une voiture. Si vous êtes sportif (ou très motivé), vous pouvez également faire le tour de l’île en vélo mais les côtes sont rudes et les routes du côté d’Hauti ne sont pas toujours adaptées. Autrement, certaines pensions ont très récemment fait l’acquisition de quads, ce qui peut être un bon compromis. Enfin, vous pouvez compter sur la sympathie des habitants et tenter de faire du stop aux abords des villages et des lieux fréquentés.

Comment accéder à Rurutu ?

En premier lieu, il vous faudra vous rendre sur l’île de Tahiti, inéluctablement. Ensuite, il vous suffit de réserver un vol Tahiti – Rurutu via la compagnie aérienne locale Air Tahiti. 1h30 de vol, pile le temps de récupérer un peu avant de partir à l’exploration.

Le point météo :

Les îles Australes sont connues pour bénéficier d’un climat tempéré, beaucoup plus doux et supportable que sur les autres archipels. A l’instar du reste de la Polynésie française, les mois de décembre à mai sont globalement plus chauds avec des températures allant jusqu’à 31 degrés, tandis que la saison de mai à novembre est beaucoup plus appréciable avec des températures alternant entre 22 et 28 degrés ; certains diront même qu’il fait un peu frais. Prévoyez un petit pull pour vos soirées en bord de mer et vos excursions en montagne… Notez également qu’il est préférable d’éviter les mois de décembre à février qui sont généralement pluvieux.

Nos petits plus :

Rien ne nous échappe… si vous souhaitez cartonner lors de vos soirées Trivial Pursuit, suivez le guide !

Au cas où vous l’ignoriez, l’île de Rurutu fût baptisée « Eteroa » à l’origine, ce qui signifie « Grand Panier ». Plus tard, elle se vit attribuer le nom de « Rurutu » en référence à « ruru » qui signifie « se rassembler » et « tu » : « sur un même pied d’égalité ».

Elle abrite la tombe du navigateur français Eric de Bishop, enterré au cimetière de Moerai.

Rurutu est la seule île de Polynésie française à fabriquer son propre café, au goût subtil et nuancé.

Si vous avez l’occasion de venir, arrêtez-vous du côté du village de Hauti afin de découvrir les fours à chaux traditionnels, constitués de corail.

N’ayant pas son pareil, le mariage Rurutu est un événement pris très au sérieux. Les familles se concertent dès l’annonce de l’union, un an au préalable, afin de se répartir les tâches et d’anticiper les offrandes à préparer. Les femmes se chargent de concevoir les tifaifai, de confectionner chapeaux, tapis et coussins, jusqu’aux diverses tenues que les mariés seront amenés à porter. Les hommes, quant à eux, s’occupent du ma’a, de collecter taro, uru et fe’i et de rassembler les cochons. En somme, les festivités s’étalent sur plus d’une semaine où chaque famille vient rendre visite aux futurs époux en respectant un certain protocole. En premier lieu, il s’agit d’habiller les mariés, puis de les saupoudrer de talc tandis qu’un orateur s’apprête à retracer toute leur généalogie. Le jour de la célébration, l’ensemble des convives entourent le nouveau couple d’un pareo géant afin de sceller leur union.

Si aujourd’hui de nombreuses personnes s’évertuent à inscrire les sites de Rurutu au patrimoine mondial de l’UNESCO, certaines œuvres d’art des Australes sont d’ores-et-déjà reconnues de par le monde. Aussi, la sculpture du dieu A’a, découverte sur l’île de Rurutu, est désormais exposée au sein du monumental British Museum de Londres. Vous pourrez contempler une reproduction à la mairie de Moerai.

Hébergement à Rurutu

Découvrez nos hébergements sur l’île de Rurutu

Séjour à Rurutu

Découvrez l’ensemble de nos séjours incluant l’île de Rurutu !