Le fruit à pain, un bienfaiteur pour notre corps !

Le fruit à pain, « uru » en tahitien est originaire d’Océanie et s’est répandu en Indonésie ainsi que dans les régions tropicales humides comme les Caraïbes, l’île de la Réunion, Madagascar, … Il pèse entre 1 et 3kg et pousse sur un arbre pouvant mesurer jusqu’à 25 mètres de haut. Ce fruit pourtant énormément consommé dans ces régions, reste peu connu dans les pays à climat tempéré et froid.

Son goût savoureux rappelle celui de la patate douce, sa texture est légèrement farineuse.
En Polynésie, il est consommé le plus fréquemment cuit à la braise avec du Punu Pu’a toro (corned beef). On le cuisine également en purée, en frite, en gratin… Un vrai délice !

Le fruit en lui-même, mais aussi les graines et les feuilles de l’arbre  possèdent de nombreux bienfaits :
– Le fruit à pain est un aliment énergétique. C’est une source de vitamine C qui renforce les tissus de l’organisme, aide celui-ci à assimiler le fer et favorise le métabolisme.
– Les graines de fruit à pain sont source de protéines et de vitamine B1 (thiamine) dont l’organisme a besoin pour sa croissance et sa bonne santé.
– Les feuilles de l’arbre à pain sont également riches en vitamine C, de fer et de calcium. Le fer est bon pour le sang et le calcium aide à avoir des os et des dents solides.

En Polynésie, il était autrefois utilisé pour la fabrication de médicaments pour traiter notamment les entorses, les foulures, les contusions, la toux, la bronchite, les angines, l’asthme…

La sève blanche de l’arbre était utilisée avec du monoï comme produit fixant pour les cheveux, elle était également utilisée comme glu pour attraper les oiseaux, le tronc était utilisé pour fabriquer des pirogues et l’écorce des jeunes branches étaient quant à elles utilisées pour la confection du « Tapa » (étoffe végétale)

Le « uru », un aliment plein de bienfaits à essayer absolument lors de votre séjour en Polynésie!