Le Fe’i, la banane typiquement polynésienne

Découvrons cette semaine un fruit endémique à la Polynésie, le Fe’i. Une banane au goût bien particulier, très appréciée des Polynésiens !

On connaît mal l’origine de cette banane, mais on pense qu’elle aurait été ramenée par les Polynésiens pendant leur migration. Dans la société polynésienne d’antan, le Fe’i représentait le prestige ainsi que la force de la nature. C’était à la fois un moyen de subsistance, mais aussi un moyen de délimiter les terres.

Les variétés de bananes cultivées en Polynésie sont nombreuses, mais le Fe’i est sans nul doute la banane la plus appréciée des Polynésiens. On la reconnaît grâce à sa couleur orange vif et sa sève au ton violet sert de teinture indélébile. Cette banane a pour particularité de voir ses régimes pousser droit vers le ciel. La plante apprécie particulièrement les pentes des îles montagneuses, entre 300 et 1200 m d’altitude, mais elle est également présente sur les basses terres. Il est à noter qu’il existe plusieurs variétés de Fe’i aussi appelées « plantain de montagne ».

Cependant, un grand nombre de variétés sont en voie de disparition car la culture de ces dernières est plus compliquée que celle des bananiers dit « communs ».

On consomme le Fe’i cuit à l’eau, au four ou bien rôti dans le four Tahitien « Ahima’a. Elle accompagne viande et poisson, ou on peut la manger plus simplement avec du lait coco. En Polynésie, nous aimons le Fe’i bien mûr car son goût est à la fois sucré et acidulé.

Cette banane, qui est  un féculent,  est riche en bêta-carotène et contient moins de sucre que la banane plantain. Digeste et peu calorique, c’est une source incroyable de protéines, de minéraux et d’énergie !

 

Pour savourer le fe’i et la gastronomie polynésienne… Il ne vous reste qu’à nous rendre visite !

 

 

 

Photos : © Tahiti Tourisme